Une brève présentation de la taxilogie

La « taxilogie » est basée sur le principe des tables de vérité logique issu de l’algèbre de Boole. En combinant les 4 éventualités logiques que sont « vrai-vrai », « vrai-faux », « faux-vrai » et « faux-faux », cette algèbre détermine des fonctions dites « logiques », comme « et », « et/ou », « si et seulement si », etc., bien que, selon la taxilogie, l’éventail des fonctions que l’on peut déterminer à partir de ce principe est beaucoup plus large que les quelques fonctions de l’algèbre de Boole, les multiples fonctions découlant des différents états singulaires (« ça-pas ça », « bien-mal », « là-pas là », « plus-moins », etc.) ne correspondant pas toujours à des fonctions « logiques », comme vous pourrez le constater aux pages 8 et 9 du texte « Taxilogie-présentation » (voir sous l’onglet « Textes explicatifs »).

La taxilogie comporte deux volets, soit un système de 32 termes d’analyse basé sur les buts du processus de questionnement, comme « décision », « calcul », « explication », « résolution », etc., et un système à 144 termes qui s’élargit dans un deuxième temps à 576 termes d’analyse à partir d’un principe de multiplication basé sur la « voie du centre » (ou le juste milieu) d’Aristote. Les 576 personnages issus de ce système sont universels et exhaustifs, en ce sens que toutes les fonctions sociales et conditions d’existence que l’on peut observer autour de nous se retrouvent généralisées dans les tableaux de ce système (dont vous avez les 16 tableaux aux pages 22 à 37 du texte « Taxilogie-présentation »). Les 32 termes de classification du premier volet déterminent quant à eux 32 personnages du Moyen Âge qui sont eux aussi, selon la taxilogie, universels et exhaustifs, résumant (de façon très générale) la société médiévale tout en correspondant à différentes grilles de classification, elles aussi universelles et exhaustives. Cette microsociété a donné lieu à un jeu de tarot, le « Tarot taxilogique » permettant de jouer à différents jeux (voir sous l’onglet « Tarot-jeux »), et que vous pouvez acheter sous l’onglet « Acheter le jeu ».

Les deux systèmes sont subtilement interreliés, comme vous pourrez le constater en comparant les domaines d’activité humaine du Moyen Âge du système à 32 (page 3 de « Taxilogie-présentation ») et les fonctions sociales primaires du système à 144 (page 10 et 12 du même texte), et c’est en ajustant les deux systèmes l’un avec l’autre qu’on réussit à les résoudre de façon rationnelle. C’est ainsi que l’association entre les personnages et les combinaisons taxilogiques (symboles carrés et ronds dans « taxilogie-présentation ») du système à 32 dépend en partie de la logique des fonctions grammaticales du système à 144 (pages 8 et 9 du même texte).

Vous trouverez aussi sous l’onglet « Textes explicatifs » le livre « Éléments linguistiques du système taxilogique à 144 » (Éléments linguistiques-144) en téléchargement gratuit. Ce livre technique, aux nombreux lexiques exhaustifs, et aux nombreux tableaux comparatifs (ajuster votre lecteur PDF de façon à ce qu’il affiche deux pages à la fois), constitue la version achevée du système taxilogique à 144.

Une bonne façon de comprendre rapidement la dimension holistique de la taxilogie est de comparer les tableaux du système à 144 (dont vous avez certains tableaux de la page 8 à la page 21 de « Taxilogie-présentation ») en comparant plus particulièrement les termes correspondant aux mêmes loges taxilogiques (identifiées par les symboles des concepts fondamentaux de la physique) entre les pages paires de gauche et les pages impaires suivantes de droite (ajuster votre lecteur PDF de façon à ce qu’il affiche deux pages à la fois). Ceci vous fera réaliser la grande affinité qu’il y a entre ces termes, générant des questions d’ordre philosophique sur l’essentialisme et l’universalité de notre société humaine.